Votre panier
Recherche
ENGAGEMENTS
Garantie 3 ans*
Satisfait ou
Remboursé
Livraison rapide
en France et à l'international
Frais de port
6€*
en France métropolitaine
Jusqu'à 6x sans frais
à partir de 100€
Moyens de paiement
CB sécurisés
Virement bancaire
SUIVEZ-NOUS !

 

PAUL TUTMARC LE GENIE OUBLIE

Ref. produit : EMM-TUTMARC

0.01 €
Quantité  




PAUL TUTMARC



Si l'on vous pose la question de savoir qui a inventé la basse électrique, vous répondrez comme il est de coutume, Léo Fender. Et ajouterez que c'est son modèle Precision Bass en 1951 qui va révolutionner le domaine.
Et vous aurez en partie raison.
Car si Léo Fender invente et développe la basse électrique, il n'est pas le seul à œuvrer sur le concept.
Déjà Rickenbaker travaille sur le sujet dès les années 30. En mettant un micro sous la contrebasse, on arrive à l'amplifier. Ce système s'appelle "Amp Peg" et donnera le nom de la marque spécialisée dans les amplis basse bien connue.
D'autres marques expérimentent des basses frettées comme Gibson et la Mando Bass, National Dobro etc.



Mais il est une espèce de Léonard de Vinci qui va créer un instrument révolutionnaire, en avance sur son temps. Une basse moderne très proche de celles que nous connaissons actuellement.
Un diapason de 30 pouces et demi qui s'apparente aux diapasons courts actuels (Short Scale) de 30 pouces. Quand on sait que Léo Fender tâtonnera pour trouver les 34 pouces qui sont la référence actuelle (en effet, Léo Fender va construire plusieurs prototypes avec un diapason différent sans "calculs scientifiques" pour garder celui que les musiciens préfèrent).
Une électronique d'avant-garde comprenant un micro magnétique avec un bouton de volume.
Une forme assez similaire aux basses actuelles avec un corps en noyer, un pickguard pearloid.
L'instrument se joue horizontalement et non plus verticalement comme la contrebasse. Ce qui offre une position plus naturelle au poignée pour la justesse et la fatigue. Ajoutées à cela des frettes qui apportent confort de jeu et justesse (subjugué par la justesse et la précision, Léo Fender appellera sa basse la "Precision").

La basse de Paul Tutmarc avait vraiment tout pour plaire. A part peut-être le nom : #736 (le # en anglais signifie numéro) Electronic Bass Fiddle.
Alors pourquoi cette basse n'intéressa personne ? Pourquoi aucun distributeur national ne fut intéressé ? Pourquoi n'y-eut-il qu'une centaine d'exemplaire vendus alentours ? Et pourquoi fallut-il attendre plusieurs années que la Precision Bass s'impose.
Voici un nouveau mystère de la musique...


Yeah hi ! Cowbows, chaussez vos bottes ! Paul Tutmarc au lap steel

Qui était exactement Paul Tutmarc ?

Il naît en 1896. Dès l'âge de douze ans, il gagne sa vie en jouant du banjo et de la guitare. A quinze ans, il part sur les routes et se met à la Hawaiian steel guitar.
Il s'installe finalement à Seattle où il jouit d'une excellente réputation. Il passe à la radio, joue dans de multiples orchestres, chante dans deux films.
Avec la mode de la musique hawaïenne, Paul Tutmarc est en somme un musicien professionnel dans toute sa splendeur ; concerts, studios, remplacements, cours de guitare, passages radios, tournées rythment sa vie.
Il ouvre même un studio et vend des instruments
Sur sa carte de visite, il est écrit qu'il est professeur de "guitare espagnole" (Spanish guitar). Pourquoi "espagnole" ? Parce qu'à l'époque, on établit une distinction selon l'origine des guitares. La guitare hawaïenne n'est pas la guitare espagnole ! On va retrouver cette distinction dans le nom des premières guitares. L'exemple le plus fameux est l'appellation ES sur les Gibson pour bien spécifier qu'il s'agit de "Electric Spanish Guitars".
 .


Bonnie Guitar, groupe dans lequel Paul Tutmarc joue.
La guitariste, ancienne élève, est devenue sa femme.



Musicien d'avant-guerre

Avec l'aide d'un ami, il va bricoler un micro en s'inspirant du mécanisme d'un téléphone. Nous sommes en 1931, et on imagine la joie des deux hommes face à leur invention. Il faut déposer le brevet, aller le vendre. Il faut le faire connaître... C'est bientôt, la reconnaissance et la fortune assurée !
L'histoire va retenir le nom de Paul Tutmarc.


Magritte, "ceci n'est pas une pipe"



Tutmarc, ceci n'est pas un téléphone, c'est un micro pour guitare.

Hélas, le brevet n'est pas retenu puisqu'il s'agit d'une modification à partir de brevets pré-existants.
Quelques mois après -nous sommes en août 1932- un certain Adolph Rickenbacker, qui travaille pour les deux grandes marques d'instruments de l'époque, NATIONAL et DOBRO,
invente le micro guitare.
Au printemps 1933,  Dobro commence la commercialisation du micro électrique au grand étonnement de Paul Tutmarc qui se pose la question : "pourquoi une si grande entreprise peut-elle vendre ces micros sans licence ou brevet ?". Alors que moi je n'en ai pas le droit ?
Dans les affaires, il faut savoir nager. Paul s'aperçoit que Dobro n'a pas demandé de brevet seulement pour le micro mais pour le "design" de la guitare.
Coup dur, l'inventeur apprend que son ancien associé, qui lui avait dit partir pour de nouveaux projets, avait en fait vendu leur idée de micro pour 600$ à la société DOBRO.

Voilà comment, Paul Tutmarc va se voir déposséder de son invention et pourquoi vous n'avez probablement jamais entendu parler de lui...

Sans doute écœuré (ou "fort de son expérience" si on emploie le politiquement correct), le musicien va fonder sa propre société baptisée Audiovox. Après tout pourquoi ne pas proposer son micro quand les autres le font ? Le succès est relatif mais les instrumentistes apprécient la clarté et la puissance de son micro.
En 1935, Paul Tutmarc a déjà lancé les bases de la basse moderne. Il miniaturise la contrebasse et invente l'Electric Bass Fiddle. Il présente le contrebassiste de l'époque comme le musicien malheureux, obligé de partir seul dans sa voiture en compagnie de sa grosse contrebasse qui prend toute la place pendant que les autres membres du groupe s'amusent ! Obligé de raser les murs sombres en sortant des théâtres. Un vrai personnage d'Edgar Poe !
Pensant que les musiciens sont conservateurs et qu'il ne faut pas les perturber dans leurs vieilles habitudes, il reste dans l'esprit de la contrebasse.



Mais c'est en 1937 que Paul Tutmarc ose la #736 Electronic Bass Fiddle.
A sa charge, sa société AUDIOVOX ne sut ni communiquer ni bâtir une stratégie commerciale de distribution. Paul consacrera beaucoup de temps à son magasin, à ses élèves (il en épousera même une), et à la religion, au lieu de se focaliser sur son entreprise.
Les ventes restèrent alors confidentielles et le nom de Paul Tutmarc n'entrera pas dans l'histoire mais dans l'oubli.
On le verra reprendre sa vie de musicien avec sa femme sous le nom de Bonnie Guitar. Un morceau "Dark Moon" entrera même dans les charts (meilleures ventes de disques) américains.


Dark Moon par Bonnie Guitar
Avant-gardiste sur les instruments mais pas sur la musique !

Il mourut d'un cancer en 1972 à l'âge de 76 ans.

Après la lecture de cet article, quand on posera la question de savoir qui a inventé la basse électrique, vous aurez une pensée pour ce grand oublié de la musique qui a été un grand génie mais n'a pas su promouvoir ses inventions.
Audiovox aurait pu avoir son nom à côté des Gibson, Gretsch, Fender, Guild Rickenbacker, et autres. Il n'est plus qu'écrit et souvenirs.
L'histoire ne retient pas les vaincus.



Nos accessoires et services
Sélectionnez les articles que vous désirez ajouter à votre commande en même temps que l'article actuellement affiché.
EMMA MUSIC - 20 Rue de Sainte-Olle - 59400 Cambrai - Téléphone : 03 27 30 99 67
Emma Music © tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - creation de site internet