Votre panier
Recherche
ENGAGEMENTS
Garantie 3 ans*
Satisfait ou
Remboursé
Livraison rapide
en France et à l'international
Frais de port
6€*
en France métropolitaine
Jusqu'à 6x sans frais
à partir de 100€
Moyens de paiement
CB sécurisés
Virement bancaire
SUIVEZ-NOUS !

 

LA GUITARE ACOUSTIQUE

Ref. produit : GUIT-AC
0.01 €
Quantité  




LA GUITARE ACOUSTIQUE



Qu'est-ce qu'une guitare acoustique ?
Un principe intangible : une guitare émet un son grâce à la vibration de la corde mise en mouvement par pincement.
Cependant, la simple vibration ne suffit pas à produire un son. Si on prend une corde de guitare et qu'on la tend sur un bâton de bois, elle n'émettra pas de son. La vibration va produire un son si elle est amplifiée.
Comment amplifier la vibration de la corde ?
Plusieurs moyens existent :
- Le micro. On parle alors de guitare électrique ou guitare électro-acoustique.
- La caisse de résonance. On parle alors de guitare acoustique.


Ainsi, la caisse de résonance détermine le son, le grain, le volume de l'instrument.
D'où son importance.

A) La table d'harmonie
Il existe énormément de théories sur les caisses de résonance. Car de nombreux facteurs entrent en jeu : taille, profondeur, sélection des bois, barrage, table d'harmonie, dos et éclisses, rosace...
Tout le monde semble être d'accord pour dire que c'est la table d'harmonie qui est la partie la plus déterminante dans le son d'une guitare acoustique.

Parenthèse : Le luthier espagnol Antonio Torres (1817-1892) illustre ce principe en construisant une guitare en papier mâché avec une table d'harmonie en bois.
Il est le fondateur de la guitare acoustique (notamment classique) moderne.
Il initie le barrage en éventail et établit plusieurs principes de la guitare moderne : le diapason de 65cm, la taille des touches, le chevalet collé.
Plus près de nous, pour illustrer ce propos et montrer la maîtrise acquise par la marque, TAYLOR fabrique un modèle limité en 2001 avec du bois de palette. Voyez ci-dessous la photo, on voit même les clous !



La table d'harmonie idéale proviendrait d'un bois résineux aux veines régulières scié sur quart dans le même fût, séché naturellement et découpé en tranches appareillées (avec un veinage identique).
La réalité économique, la société de consommation, la production asiatique ont submergé le monde de la guitare. Elle est devenue un instrument populaire que l'on trouve à partir de 50 euros. Le prix standard en France est d'environ 350 euros.
Pour répondre à la demande, on s'éloigne des critères citées ci-dessus.
La table d'harmonie est souvent une table en sapin (épicéa) aux veines plus ou moins régulières selon le prix, sciée sur quart dans le même fût sauf les premiers prix, séchée artificiellement et en général appareillée.
Parfois les tables (dos et éclisses) sont en contre-plaqué ou contre-collé.
Le contre-plaqué est constitué de fines lamelles de bois collées entre elles afin que le fil soit opposé à angle droit.
Le contre-collé ou laminé n'est pas toujours collé à contre-fil. Il se retrouve sur les guitares bas de gamme.



La photo ci-dessus est celle d'une Taylor XXX en cèdre. Voyez les veines du bois parallèles. Chaque veine agit comme un petit haut-parleur. Pour que le son soit pur, il faut qu'il y ait beaucoup de veines et que celles-ci soient le plus rectiligne possible.

Sur une guitare acoustique, la table d'harmonie est constituée de deux morceaux de bois appareillés. C'est-à-dire qu'on prend une lamelle de bois d’environ 6mm que l'on coupe en deux lamelles. Le veinage est ainsi identique et parallèle quand on pose les deux morceaux. Cela permet une meilleure restitution en même temps qu'un meilleur rendu esthétique.
La pression sur la table est forte. Si on mettait un seul morceau de bois, il gondolerait et se fendrait irrémédiablement. C'est pourquoi vous ne verrez jamais une guitare avec une table d’harmonie d'un seul morceau de bois.
Et pour consolider la table, il faut des barres de bois collées.



Sur cette Lakewood, le bois est si bien choisi qu'on ne voit pas la jonction des deux parties.

B) Le barrage
Les tables d'harmonies sont renforcées par des tasseaux de bois qui forment le barrage.
Double fonction :
Eviter à la table qu'elle ne gondole et se fende.
Repartir les vibrations de façon harmonieuse.
Inutile de dire que d'énormes travaux et quantités d'essais ont été réalisés depuis près de quatre siècles. Cependant, on utilise toujours aujourd'hui sensiblement le même barrage qu'au XVII° siècle pour la guitare classique et le même barrage en X inventé par Martin au XIX° siècle.
Pour résumer les travaux de ces derniers siècles, si le barrage est trop simple, il fragilise la table, s'il est trop complexe, il déroute le musicien ou s'avère trop onéreux à fabriquer. Ainsi, les constructeurs ne prennent pas de risques et seuls certains luthiers proposeront un barrage différent sur mesure.


Barrage en X utilisé sur la plupart des guitares acoustiques

Sur cette photo, on voit clairement le barrage en X. Les autres barrages servent à éviter les fissures. Par exemple autour de la rosace ou au niveau du chevalet (morceau de palissandre plus foncé).

C) Dos et éclisses
Le fond et éclisses (côtés) sont issus du même bois. Le fond est constitué comme la table de deux pièces débitées dans le même fût jointes par une baguette collée et consolidé par un barrage.
Néanmoins, il arrive que certains dos soient constitués de trois parties si la pièce n'est pas suffisamment grande. Exemple avec le palissandre de Rio rare. On est obligé de prendre trois pièces.
Le fond est en général légèrement bombé afin de mieux répartir les pressions exercées.
Les éclisses se composent de deux morceaux de bois courbés et joints aux talons. Une pièce de bois triangulaire sert parfois d'aménagement.


Les éclisses de cette Guild sont réunies par une pièce d'érable

L'assemblage des différentes pièces s'opère par collage des contre éclisses courant le long des bords et est caché par un filet (biding en anglais) synthétique ou en bois.

D) Le manche
Il y a plusieurs façons de faire un manche. Le modèle sculpté dans une seule pièce de bois, trop coûteux, a laissé place au manche en trois parties (tête, manche, talon). La liaison se fait par une queue d'aronde enclavée dans un tasseau.
Le manche est rigidifié par une barre de métal appelée truss rod. Qui permet en plus de le redresser si celui-ci bouge.
La touche est posée sur le manche. Le mieux est d'opter pour l'ébène qui assure une excellente rigidité du manche. Les fabricants utilisent le palissandre généralement.
La largeur de la touche est de 43mm à la première case pour les guitares acoustiques, 52mm pour les guitares classiques.
On peut trouver des largeurs différentes, par exemple Godin, série Multiac avec 48,5mm.




Sur cette photo d'une CORT série Earth, on voit nettement que la tête a été collée au manche.

Articles similaires
Les articles suivants sont similaires à celui-ci.
EMMA MUSIC - 20 Rue de Sainte-Olle - 59400 Cambrai - Téléphone : 03 27 30 99 67
Emma Music © tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - creation de site internet