Votre panier
Recherche
ENGAGEMENTS
Garantie 3 ans*
Satisfait ou
Remboursé
Livraison rapide
en France et à l'international
Frais de port
6€*
en France métropolitaine
Jusqu'à 6x sans frais
à partir de 100€
Moyens de paiement
CB sécurisés
Virement bancaire
SUIVEZ-NOUS !
Accueil > FICHES D'AIDE > EMMA-MUSIC CONSEILS : MODELES A RETENIR > GIBSON MANDOBASS LA PREMIERE BASSE AU XXème SIECLE

 

GIBSON MANDOBASS LA PREMIERE BASSE AU XXème SIECLE

GIBSON
Ref. produit : GIB-MANDOBASS
0.01 €



CONTACTEZ NOUS SI VOUS EN AVEZ UNE !

GIBSON MANDOBASS


L'histoire
La musique moderne naît au vingtième siècle. Entendons par musique moderne, celle amplifiée coïncidant par conséquent avec le début de l'amplification électrique.
On ne vient plus seulement écouter des orchestres de musique classique, on veut aussi danser !
L'amplification permet aussi l'enregistrement et la radio diffuse les nouveautés.
L'orchestre laisse donc la place aux Big Bands. Avec cette constante acoustique que le plus fort jouera les solis, et les plus faibles se contenteront de l'accompagnement. Les guitares et les contrebasses participent à la rythmique.
Avec l'amplification, tout change. Les frontières sont redessinées.
Le batteur augmente le volume de sa batterie pour suivre, le guitariste joue amplifié. Et d'autres instruments comme les lap steel, les mandolines pour la musique américaine se retrouvent au devant de la scène.
Il faut donc innover pour suivre.

La partie basse est attribuée à la contrebasse.
Mais les jeunes préfèrent la guitare, plus tendance et plus lucrative.
L'idéal serait une contrebasse frettée qui ressemblerait à la guitare. Ainsi les guitaristes pourraient se mettre à la contrebasse et le groupe serait plus polyvalent puisque la guitare n'est pas encore dans tous les groupes du début XXème siècle.

La firme Gibson va répondre à cette attente en créant la GIBSON MANDO-BASS.
Une espèce d'énorme mandoline frettée dotée de quatre cordes accordée en Mi-La -Ré-Sol. Elle sera commercialisée à partir de 1910, ceci pendant une vingtaine d'années.

La limite de l'instrument proposé au prix de 150$ est acoustique. Même si l'instrument est énorme, sa projection sonore est relative.
Le succès ne va pas être au rendez-vous mais les ventes s'avèreront honorables puisque Léo Fender, lorsqu'il travaillera sur sa Precision Bass en 1951, dira connaître un groupe local équipé de la Mando Bass.

Une MandoBass plus petite sera commercialisée par la suite, laissant présager la basse électrique moderne.

Mais c'est une autre histoire...

Petite info, comptez environ 2.500/3.000 dollars pour une Gibson Mando Bass + le voyage aux Etats-Unis car il n'y en a pas en Europe + une housse de transport à prévoir !


Basse frettée avec 16 cases, touche en ébène


La photo détaillée nous permet de voir la table bombée en épicéa Spruce
Le biding de rosace est en ivoire à l'époque autorisée



Le chevalet est en érable, les pontets en ébène



Un manche en acajou avec le logo Gibson



La MandoBass se jouait au médiator
EMMA MUSIC - 20 Rue de Sainte-Olle - 59400 Cambrai - Téléphone : 03 27 30 99 67
Emma Music © tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - creation de site internet