Votre panier
Recherche
ENGAGEMENTS
Garantie 3 ans*
Satisfait ou
Remboursé
Livraison rapide
en France et à l'international
Frais de port
6€*
en France métropolitaine
Jusqu'à 6x sans frais
à partir de 100€
Moyens de paiement
CB sécurisés
Virement bancaire
SUIVEZ-NOUS !
Accueil > EFFETS GUITARE ET BASSE > EFFETS GUITARE ET BASSE > COMMENT FAIRE DE L'EFFET ? 1) LES EFFETS DE MODULATION

COMMENT FAIRE DE L'EFFET ? 1) LES EFFETS DE MODULATION
 

COMMENT FAIRE DE L'EFFET ? 1) LES EFFETS DE MODULATION

Ref. produit : EMM-EFFETS

0.01 €
Quantité  




LES EFFETS DE MODULATION



Ce jeune groupe australien a un jour proclamé : "Assez d'effets". Et a continué son bonhomme de chemin. Comme quoi, l'effet ne fait pas le moine ! Et moi j'ai honte !

----------------

NB : Cet article s'adresse plutôt au niveau débutant. Je cherche à être simple. On pourra objecter des oublis ou des raccourcis. Ils sont volontaires. Par exemple, on pourra dire que les lampes d'amplification jouent un rôle sur le son de l'ampli. Mais ce serait compliquer les choses. Merci donc pour votre indulgence.

-------------------------

Une fois que l'on a un ampli et une guitare, on se demande ce qui pourrait améliorer le son. La réponse se trouve dans les effets.

Mais face à la myriade de modèles se pose la question : quel effet choisir ?
Nous allons tenter de lancer quelques pistes pour vous aider à trouver le meilleur effet.

Première étape : identifier ses besoins.
On ne va pas se lancer dans l'achat d'une effet sans savoir précisément ce que l'on veut.

Veut-on vraiment un effet ou veut-on agir sur le pré-ampli ?
Le son de votre ampli provient des deux étages de votre ampli (outre la guitare) :
L'étage amplification (c'est-à-dire le volume de l'ampli)
L'étage pré-amplification (c'est-à-dire la distorsion de votre son).
Le résultat des deux étages sort par votre ou vos haut-parleur(s).

Si vous voulez un effet qui joue sur la distorsion, vous avez besoin d'agir sur le pré-ampli. Il va donc falloir vous procurer un overdrive, une distorsion, un fuzz, un boost. Bref, un effet qui va distordre le son.

Si vous ne voulez pas toucher à la distorsion de votre ampli, vous avez besoin d'un effet pur. Contrairement à ce que l'on peut croire, il n'y en pas pas beaucoup. Nous allons les détailler.

Si vous voulez agir sur les deux étages, vous avez besoin de plusieurs pédales ou d'un multi-effets. Car le multi-effets est à la fois un effet mais aussi un pré-ampli.

Deuxième étape : choisir son effet

LES EFFETS PURS
Les effets dits "purs" vont colorer le son global qui sort de votre ampli.
Ils ne sont pas nombreux. Voici les principaux

1) La REVERB
C'est un effet qui reproduit la résonance que peuvent produire différents lieux. Un peu comme si vous parliez seul dans une église. Le son ne sera pas pareil que si vous récitez le Notre-Père dans votre salon ! Il y aura plus de réverbération dans une cathédrale que dans votre salle de bain.
Eh bien, la reverb va "émuler" des endroits les plus utiles.
Ainsi la plupart des pédales de Reverb donneront les noms des lieux qu'elle émule : Room pour une pièce, Cathedral pour une forte réverbération etc.
Cet effet est important dans plusieurs musiques : il est indispensable dans le rock années 50, le rockabilly. Pas de sons vintage années 60 sans reverb !
Par contre on peut s'en passer dans des musiques comme le métal où le son est droit et ne doit pas déborder.
Signalons que la reverb vintage peut se confondre avec ce qu'on appelle une chambre d'écho (ou écho à bande). Mais ne compliquons pas les choses.

Une bonne pédale de Reverb ?
TC Electronic a sorti récemment toute une gamme de pédales d'excellente qualité dont la HALL OF FAME qui présente les principaux types de reverb, le tout pouvant se brancher à un ordinateur.



Dans cet extrait, on entend nettement la reverb utilisée par Brian Setzer



Beaucoup de reverb pour ce premier titre de Cure.

2) Le délai
Nous le plaçons après la reverb qui n'est en fait qu'un délai très court.
Le délai est un effet qui répète le signal selon les réglages qu'on lui attribue.
Il est utilisé principalement pour épaissir le son. On va, pour ce faire, mettre un délai court avec un nombre de répétitions réduit. Le résultat fait que le son est épaissi. Comme s'il y avait deux guitares qui jouent. Pratique pour les kokottes.
L'autre utilisation du délai trouve sa place dans le solo. Il permet de souligner les phrasés et de donner l'impression qu'il y a plus de notes (inconsciemment, on a l'impression de mieux jouer. Les notes durent plus longtemps comme si on avait plus de sustain).



Exemples de cocottes à la guitare (le délai court permet de bien détacher les cocottes du mix et d'épaissir le son par rapport à la basse/batterie)


La façon dont Bian May de Queen utilise le delai dans ses solos donne l'impression qu'il y a plusieurs guitares.

Le délai reste assez compliqué pour qui n'a pas un minimum de connaissances en solfège. On peut certes l'utiliser en mode intuitif. Mais il reste un effet "mathématique".
Parce qu'il répète "mécaniquement" le son, il doit être dans le tempo. Si le rythme est de 120 battements par minute (BPM) il faut caler le délai sur ce rythme. Sinon, on joue en dehors du rythme. Il faut aussi savoir si on veut une répétition à la noire, à la croche ou autre.
C'est donc un effet précieux pour le guitariste funk ou le soliste mais qui demande un peu de travail de calage.
Si on y connaît rien, on utilise la fonction TAP TEMPO. On appuie avec son pied le rythme du morceau et le délai reproduit exactement le rythme tapé par le pied.
Pratique en concert quand on joue à l'instinct et que le batteur ne se cale pas sur un métronome.

Le meilleur délai est celui que propose la société européenne T.Rex (fabricant pour TC Electronic et la Rolls Royce des effets : la société Eventide). Le modèle Replica.

3) Le tremolo
Il agit comme une espèce de vague en modulant le son. Il est le secret de la musique cow-boy. Il a été très utilisé dans les années 60.
Contrairement à la reverb, il ne s'avère pas indispensable si vous ne jouez pas certains styles de musiques.



La Garagetone est une pédale tremolo à un rapport qualité/prix stupéfiant

4) Le chorus
Est un effet d'agrément. Il
enjolive le son en l'épaississant. Il est proche du tremolo dans le sens où il offre une modulation de la courbe du son. Mais celle-ci est plus discrète.
Il s'utilise surtout en son clair pour faire ressortir un "lick" ou rendre moins "plat" un accompagnement.

Il est le secret du son de Nirvana. Curt Kobain utilisait le modèle "Small Clone" de la marque Electro-Harmonix.



On entend nettement le chorus Electro-Harmonix utilisé par Curt Kobain dans ce célèbre morceau


5) Le flanger
C'est une espèce de chorus lent et espacé. Il est plus prononcé que le phaser et donne l'impression que le son est tournant. Comme si vous aspiriez de l'air en sifflant un peu.
Comme son cousin le phaser, c'est un effet qui va surtout être utilisé dans les années 70. Comme le montre l'extrait du premier album d'Iron Maiden. Van Halen va aussi l’utiliser pour des intros légendaires.


Un des premiers titres du groupe Iron Maiden



Allez, on ne peut pas ne pas se l'écouter


6) Le phaser
C'est une espèce de flanger avec plus d'épaisseur et de lenteur. Il a été utilisé par Edward Van Halen. Mais demeure aujourd'hui délaissé. Il va davantage créer des ambiances qu'être utilisé tout un morceau.


L'effet participe au climat du morceau et va être utilisé sur la guitare mais aussi sur la voix, des effets sonores et la caisse claire.







Grosse utilisation du flanger dans l'intro. Profitez-en pour écouter les morceaux des trois premiers Van Halen. Vous y entendrez le phaser et passerez un bon moment !

7) Le compresseur/limiteur
C'est un effet "discret" mais dont ne peut pas se passer.
Avez-vous déjà remarqué que quand vous écoutez un morceau, le chanteur a beau chanter les couplets tout doucement et hurler le refrain, le volume reste au même niveau ?
Eh bien si le compresseur/limiteur n'existait pas, vous éteindriez votre appareil dès que Lara Fabian entamerait la première syllabe de son refrain. Avouez que ce serait dommage ! D'autant plus que vous n'entendriez pas le message qu'elle essaie de faire passer !
Et j'en passe et des meilleurs. Plus de Johnny qui vous casserait les oreilles !
Ne vous inquiétez pas. Le limiteur vient "limiter" un seuil de volume pour ne pas le dépasser. Et inversement, le compresseur vient pallier le manque de volume que l'on pourrait avoir.
Concrètement à la guitare, vous jouez faiblement une note sans compresseur. Elle est faible. Vous enclenchez le compresseur, elle ne l'est plus.
Limite de cet effet : si les notes ont le même volume, on ne peut guère nuancer le jeu aux doigts par exemple. D'où une utilisation qui réclame des connaissances sur la musique et les morceaux que l'on joue.
Il faudra l'utiliser si vous vous amusez à faire du home-studio et que vous vous enregistrez. Car le solo pourra saturer quand on entendra pas certaines notes jouées faiblement.
Sachez que quand on enregistre un album, le compresseur limiter est pratique. Comme ça tous les morceaux du disque sont au même niveau. Ce qui est loin d'être le cas sur YouTube par exemple où on a des extraits faibles et d'autres forts.


Difficile à restituer. A 0:53 le jeune homme joue très faiblement mais on entend bien le son. Le compresseur augmente le son. Il joue ensuite beaucoup plus fort mais le son ne sature pas. Il garde son intensité mais n'est pas plus fort.

8) Le Noise Gate
C'est un autre effet qui n'en est pas vraiment un puisqu'il sert à supprimer les bruits parasites. Et Dieu sait s'il y en a ! Ou ils viennent du circuit électrique ou ils sont engendrés par la superposition d'effets qui amplifient le souffle généré.
Le noise gate établit un seuil et balaie tous les parasites en dessous de ce seuil.
C'est comme si vous ne vouliez pas des pièces de 1 et de 2 centimes dans votre poche et que vous achetiez un porte-monnaie qui avalait tout ce qui est en dessous de trois centimes. Le problème serait que vous n'auriez plus de petites pièces si vous en avez besoin.
Le Noise Gate, c'est pareil. Il est pratique pour éliminer tous les petits bruits mais si vous jouez faiblement et que vous laissez mourir une note, il l'éliminera dès qu'elle aura franchi le seuil.
Il faut donc savoir régler le Noise Gate pour éliminer les bruits de fond sans éliminer la fin des notes.
Deux célèbres Noise Gate : le Hush de Rocktron fait ses preuves dans les années 80. Il est aujourd'hui remplacé par le Decimator de ISP Technologies.


Redoutable, le Decimator élimine tout bruit parasite. A 1:04, le démonstrateur règle le seuil du signal pour montrer que l'on peut régler à partir de quel niveau on veut que l'effet se déclenche. Il élimine tout larsen ou effet de larsen (à 2:40)

9) Les filtres : le ring modulator
Les filtres vont moduler les fréquences du signal. Ils vont produire des sons "bizarres" qu'on apprécie plus ou moins car le plus difficile est de les intégrer dans un morceau. En studio, il pourront en revanche vous aider à créer une certaine atmosphère.


Certains sons sont tellement étranges qu'ils valent à la vidéo pas mal de "j'aime pas". Elle a le mérite de passer en revue certains sons expérimentaux



Quand on est sexy, le ring modulator se fond dans le morceau !


11) Les filtres : le wha wha
C'est l'effet le plus célèbre avec le chorus qui ne distord pas le son. Immortalisée par Jimi Hendrix, la pédale wha wha est un plus dans les solos et dans certaines rythmiques funk.
Quand on appuie sur la pédale elle produit un son qui ressemble à un Wha. On contrôle la fréquence de ce wha de façon plus ou moins grave et aigue. Les différents modèles proposent des boutons adjacents qui permettent de choisir la course des fréquences.
La pédale wha wha la plus célèbre est la Dunlop.
La plus en vogue actuellement est la Fulltone CLYDE DELUXE.



Voodoo child en live



Et la référence à Hendrix, vous l'aviez remarquée dans ce générique célèbre à la Wha Wha ?



Articles similaires
Les articles suivants sont similaires à celui-ci.

Nos accessoires et services
Sélectionnez les articles que vous désirez ajouter à votre commande en même temps que l'article actuellement affiché.
EMMA MUSIC - 20 Rue de Sainte-Olle - 59400 Cambrai - Téléphone : 03 27 30 99 67
Emma Music © tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - creation de site internet