Votre panier
Recherche
ENGAGEMENTS
Garantie 3 ans*
Satisfait ou
Remboursé
Livraison rapide
en France et à l'international
Frais de port
6€*
en France métropolitaine
Jusqu'à 6x sans frais
à partir de 100€
Moyens de paiement
CB sécurisés
Virement bancaire
SUIVEZ-NOUS !
Accueil > GUITARES, BASSES > GUITARES ACOUSTIQUES ET ELECTRO > BIEN CHOISIR SA GUITARE ACOUSTIQUE

 

BIEN CHOISIR SA GUITARE ACOUSTIQUE

Ref. produit : 1-aaa-CHOISIRFOLK
0.01 €




BIEN CHOISIR SA GUITARE FOLK


Nota Bene : On dit : "guitare folk". Mais on peut également dire : "guitare acoustique", "guitare sèche". Les différentes appellations regroupent la même guitare.

-------------------------------

On peut dégager trois critères fondamentaux :

I) La forme

II) Les bois et la lutherie

III) Le rapport qualité/prix

--------------------------------

I) LA FORME

Le premier critère que nous retiendrons est la forme.

En effet, il existe plusieurs formes de guitares acoustiques.

A) DREADNOUGHT

La forme dite DREADNOUGHT est la plus connue des formes de guitares folk. On l'appelle en anglais "Western Guitar". C'est une forme popularisée par la célèbre marque MARTIN et qui a été copiée par toutes les autres marques. Cette forme est de taille moyenne, agréable à prendre en main et la projection (le niveau sonore, la puissance) est satisfaisante pour qui chante ou joue sans chanter. Elle délivre le son typique des chansons américaines ou de variété. Le spectre sonore (le rapport entre basse/medium/aigu) est équilibré. En choisissant une guitare folk de forme Dreadnought, on est certain de ne pas se tromper si on désire une guitare polyvalente, capable de jouer la plupart des morceaux entendus à la radio.

B) JUMBO

La taille Jumbo est la plus grosse des tailles de guitares (Jumbo l'éléphant). Sa dénomination fait parfois peur car on croit souvent qu'elle est immense et qu'il faut une corpulence certaine pour en jouer. Ce n'est pas exact. La taille Jumbo est un peu plus grande que la Dreadnought mais elle reste aisée à prendre en main. Elle est d'ailleurs utilisée par bon nombre de chanteuses country. La Jumbo se caractérise par une projection plus forte que la dreadnought. Les basses par exemple sont présentes et bien définies sans être envahissantes même si on ne joue pas fort. On retrouve la Jumbo dans pas mal de groupes ou chanteurs américains.

C) PARLOR

Il y a quelques années, nous n'aurions pas parlé de la taille Parlor. C'est une taille petite qui est assez utilisée dans la chanson française. La forme Parlor se caractérise par un son particulier, tirant vers le manouche (d'où une utilisation hexagonale). La projection est surprenante car on imagine qu'avec une petite guitare, on aura un petit son. Or il n'en est rien. Même si le spectre sonore procure moins de basse que les autres formes, les medium sont très présents. La forme Parlor se révèle être une guitare plutôt intimiste qui réagit bien aux nuances du jeu. Elle rappelle à cet égard la forme dite "romantique" du XIX siècle.

D) AUTRES FORMES

Il existe bien d'autres formes qu'il serait fastidieux d'énumérer. Qui se rapprochent en fait des trois tailles indiquées plus haut. Par exemple, chez Martin, la plus petite des guitares porte la dénomination 0,elle se rapproche de la parlor. Ensuite les séries D signifient Dreadnought. La série J = Jumbo. Pour les autres marques, on retrouve cette segmentation. Chez Taylor, c'est le dernier chiffre qui indique la taille : une 610 est petite, une 612 est moyenne, une 614 est plus volumineuse.


Conclusion

Si vous êtes à la recherche d'une guitare polyvalente, optez pour la Dreadnought.

Si vous désirez une guitare puissante, plutôt western/country, optez pour la jumbo.

Si vous êtes à la recherche d'une guitare plutôt intimiste avec une bonne projection, optez pour les petits formats, parlor, romantique ou 0 chez Martin.

II) LES BOIS

Distinguons les cinq principales essences de bois utilisées pour les guitares acoustiques : l'acajou, le palissandre, l'érable, l'épicéa et le cèdre

La table d'harmonie

Deux bois sont principalement utilisés pour la table d'harmonie : l'épicéa et le cèdre.

Pour faire simple, le cèdre est utilisé pour les guitares classiques et l'épicéa pour les guitares folk. Mais il arrive qu'on utilise le cèdre pour les guitares folk.

Au niveau de l'aspect, l'épicéa est un bois clair, le cèdre un bois foncé. L'avantage du cèdre, c'est qu'il n'a pas besoin de vieillir pour donner toute sa mesure contrairement à l'épicéa qui va vieillir en se bonifiant. Par contre l'épicéa va jaunir au fil du temps et perdre son joli aspect clair du début. Le cèdre ne bougera pas. Signalons une sorte d'épicéa qui ne bouge pratiquement pas, l'épicéa Engleman (on trouvera différentes orthographes de ce mot).

Il y a différentes sortes d'épicéa (plus prosaïquement appelé le sapin ! Spruce en anglais) qui donnent des résultats acoustiques différents. Pour faire simple, l'épicéa est constitué de petits tubes qui vont agir comme des amplificateurs de son. Règle simple : plus il y a de tubes, plus il y a d'amplis, meilleur est le son. Les guitares haut de gamme proposent donc un épicéa avec des lignes très serrées, les guitares d'entrée de gamme, des bois avec des lignes plus espacées. Ces lignes témoignent en fait de l'âge de l'arbre et des températures qu'il a dû subir. Il fait chaud, le bois se dilate et les lignes sont grosses. Il fait froid, le bois se rétracte et les lignes sont fines. Le Sitka Spruce est un bois qu'on retrouve très souvent dans les guitares de bonne facture. En effet, Sitka est la capitale de l'Alaska. Il fait froid, il y a beaucoup d'arbres... On en fait des guitares ! Pour la fine bouche, l'épicéa Adirondack est le nec plus ultra en matière de table d'harmonie. Mais il coûte très cher.

Autre critère, les nœuds. Les beaux bois sélectionnés possèdent des lignes verticales. Les bois des guitares moins onéreuses, des courbes ou noeuds, moins esthétiques. Un conseil : choisissez toujours une guitare où l'on peut voir les nervures du bois. Certains fabricants utilisent les bois moins performants et masquent les défauts par une peinture pleine comme le noir par exemple. Certains fabricants font également payer plus cher une guitare couleur naturelle car le bois sélectionné est plus rare, donc plus cher.

Le cèdre utilisé pour les guitares est en fait une variété de Thuya. Cependant tout le monde parle de cèdre ! Utilisé principalement pour les guitares classiques, on le retrouve de plus en plus dans la construction de guitares folk. Plus facile à travailler, plus abondant, souple et résistant aux fissures, il est normal qu'on le retrouve. La veinure du cèdre est assez similaire à l'épicéa dans le sens où on retrouve cet aspect tubulaire avec des veines plus grosses.


Différence de son entre épicéa et cèdre ?

Epicéa : son clair, sec, moderne, cristallin et riche dans les aigus. Son seul défaut : plus on joue fort plus il devient brouillon si la veinure du bois est espacée (donc dans les guitares premier prix). Si vous achetez une guitare pas trop chère, soyez sensible à la veinure du bois.

Cèdre : son puissant, rond, riche dans les basses ; sonorités qui rappellent la guitare classique avec certains modèles et certaines cordes. Recommandé pour les guitaristes qui recherchent une guitare intimiste répondant instantanément aux nuances du jeu aux doigts.


Les autres bois utilisés pour la table d'harmonie

L'acajou est utilisé comme table d'harmonie quand la guitare possède un corps et côtes en acajou. En d'autres termes, la guitare est toute en acajou (sauf la touche). Le son est caractéristique des bluesmen. Pas très puissant, mais typée, chaud et rond, proche du cèdre.

De même on trouve des table d'harmonie en Koa quand la guitare est totalement en koa. Un phénomène de mode dans un monde de consommation. Mais des qualités acoustiques discutables sur certains points.

Les dos et côtés

Trois bois sont utilisés principalement : le palissandre, l'acajou et l'érable.

Le saint-Graal, c'est le palissandre de Rio, appelé aussi Brazilian wood. Tous les bois utilisés dans la fabrication des guitares acoustiques tendent vers le son du palissandre de Rio. Utilisé à outrance, la réserve a été mise en péril et aujourd'hui, il est interdit. d'exploitation Sauf, si c'est du bois de récupération. Aussi, les fabricants cherchent-ils des vieux stocks de ce bois et on peut trouver quelques marques qui en proposent à un prix dépassant les 3.000 euro.

Autrement, on utilise le palissandre indien. Proche du Rio, il est exploité depuis des années et le stock mondial commence à s'épuiser...

L'acajou est très utilisé car en abondance pour l'instant. On le retrouve principalement dans des guitares d'entrée de gamme mais comme il y a beaucoup de variétés, on peut le retrouver dans des guitares moyen de gamme voire haut de gamme.

L'érable est un bois à la veinure parfois spectaculaire (érable flammé, tigré, pommelé, figuré...). On l'utilise donc autant pour des qualités esthétiques qu'acoustiques.

Les sons de ces bois.

Pour le palissandre, projection forte (le son est plus fort, plus puissant que l'acajou ou l'érable), clarté et profondeur des basses sont au rendez-vous.

Pour l'acajou, moins de basses que le palissandre, une projection un peu moins forte. Mais un son précis, propre et une chaleur certaine.

Pour l'érable, un son cristallin. Peu de basses. Des aigües magnifiques et une clarté dans les medium.

Le manche et la touche

On utilise traditionnellement l'acajou pour faire un manche de guitare acoustique. Parfois l'érable. Deux choix pour la touche : le palissandre est le plus couramment utilisé. On lui préférera l'ébène, bois plus dense qui résiste mieux aux écart de températures et qui reste rectiligne, indispensable pour une action parfaite (l'action est la distance entre la corde et la touche).


III) LE RAPPORT QUALITÉ/PRIX

L'évolution récente du phénomène de la mondialisation a bouleversé le marché de la guitare.

Autrefois, le coût de la main d'œuvre était relativement le même puisque pratiquement toutes les guitares venaient des Etats-Unis. De plus, seules quelques marques se partageaient le monde de la guitare acoustique.

La mondialisation a créé deux phénomènes pour le meilleur et pour le pire des guitaristes.

Le meilleur, c'est la technologie qui a progressé permettant de produire des guitares de qualité. Machines qui règlent l'action à quelques microns près ; fabrication révolutionnaire des guitares à partir du manche pour optimiser le jeu ; assistance par ordinateur. Tous ces progrès contribuent à obtenir aujourd'hui des guitares folk de qualité. Une guitare à 300 euro aujourd'hui peut être plus agréable à jouer et à entendre qu'une guitare qui valait dix fois plus il y a quelques années.

Ensuite le coût de la main d'œuvre. Il est très bas dans certains pays et permet d'avoir de bonnes guitares à des prix jamais atteints.  Il ne faut pas penser qu'une guitare fabriquée en Asie est systématiquement de moins bonne facture. Les Asiatiques ont acquis le savoir-faire et possèdent tout ce qu'il faut pour faire de bonnes guitares. Le seul hic, c'est la surconsommation. Nous en venons au pire !

Car le pire est cette société de consommation qui finira peut-être par nous submerger. Les industriels veulent réduire absolument les prix coûte que coûte ! De fait, le Chinois, le Taïwanais ou l'Indonésien voient arriver un groupe d'investisseurs occidentaux qui leur explique que c'est trop cher et qu'il faut encore rogner sur le prix afin que leurs concitoyens puissent acheter. Résultats :  surexploitation des arbres, déforestations massives, guitares moyennement finies, traces de colle, bavures et inspections bâclées. On est loin de servir le monde de l'art qui pourtant est le ciment du musicien.

Le guitariste doit par conséquent prendre en compte ces critères pour acquérir sa guitare au juste prix. Le consommateur doit se responsabiliser et devenir un acteur raisonné de la planète. Certaines marques jouent d'ailleurs le jeu et dressent un cahier des charges drastique. On peut donc obtenir aujourd'hui des guitares qui sont d'excellente facture avec des bois sélectionnés pour un prix raisonnable.

En conclusion, face à l'offre pléthorique qui existe aujourd'hui (il y a des milliers de guitares folk disponibles), il existe des guitares à tous les prix d'excellente facture. Et il est quasiment impossible de ne pas trouver son bonheur qu'on ait 300 euro de budget ou 5.000.

Il faut donc être autant sensible au choix de la forme et des bois qui déterminent le son de la guitare folk qu'à sa provenance.





Articles similaires
Les articles suivants sont similaires à celui-ci.
EMMA MUSIC - 20 Rue de Sainte-Olle - 59400 Cambrai - Téléphone : 03 27 30 99 67
Emma Music © tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - creation de site internet